Urbex – La Clinique du Diable

Urbex – La Clinique du Diable

Voilà un urbex réalisé récemment en Alsace dont je voulais vous parler, car il était assez impressionnant. Impressionnant de par la taille du site, mais aussi par sa transformation dégradation rapide.

La découverte

Avec un collègue, nous avons trouvé des photos d’une clinique abandonnée sur un blog, « La Clinique du Diable » étant son petit nom. Débutant dans l’urbex, j’avais une grande envie de réaliser des photos dans ce genre de lieu. J’imaginais un décor comme on en voit dans les films, avec des salles d’opérations et tout le matos. Hélas les photos avaient l’air de montrer quelque chose de plus tranquille, avec une salle à manger, une bibliothèque, un salon de coiffure… Bref, cela ressemblait plutôt à une maison de retraite améliorée. Qu’à cela ne tienne, mon envie d’explorer un lieu ayant quand même l’air intéressant l’emportait, et même si cela se situait un peu loin de chez moi : un total de 500km, 5h de route, 642 photos.

L’arrivée

J’ai toujours une appréhension sur le lieu d’urbex que je vais aborder. Est-ce qu’il sera encore possible d’y entrer ? Sera-t-il surveillé au moment où l’on y sera ? Cela aurait été dommage de faire autant de route pour rien… Un peu perdu et isolé en haut d’une montagne, à quelques 1.000 mètres d’altitude, on ne devrait au moins pas craindre d’être vus. IMG_5083 Finalement, personne. Ouf ! La barrière est ouverte et nous rentrons directement en voiture sur le site. Le complexe est énorme ! Quatre bâtiments et une maison isolée. On se dirige vers le premier, qui semble être le bâtiment principal. Une fois entrés, le constat est immédiat : le lieu a bien changé depuis les photos que l’on a pu voir ! Tout est cassé, explosé, défoncé. Vraiment tout. Pas une vitre, meuble, accessoire ou document n’est intact. IMG_4447 IMG_4450 Nous continuons en montant au premier étage, où nous débarquons sur une bibliothèque. Enfin, ce qu’il en reste. Toutes les étagères ont été renversées, et tous les livres – encore en bon état – étalés au sol… IMG_4478 Dire que la clinique a fermé il y a seulement un an et demi, et que le lieu quelques mois auparavant était radicalement différent… Notre progression dans le reste du bâtiment sera ainsi un continuel constat similaire. On ne peut s’empêcher de penser que du matériel aurait pu être sauvé et récupéré, que le lieu aurait pu avoir un autre avenir et servir à quelque chose, mais son abandon total l’a mis rapidement dans un état où il n’est plus possible de « restaurer ». Un point de non-retour… IMG_4533 IMG_4535 IMG_4645 Et l’établissement comprenait même une chapelle, une piscine, un gymnase… Les bibles sont encore là, dans le meuble à l’entrée, le piano au fond de la pièce – peut-être la pièce la plus intacte du site. Restait-il une once de respect aux gens qui ont perpétré tout cela ? IMG_4553 IMG_4573 IMG_4580 IMG_4583 Un autre aspect que je trouve personnellement étrange, ce sont les documents qui ont été laissés sur place. Détails des comptes bancaires, conseils d’administrations, rapports, dossiers des patients, radiographies, des tas de disquettes… enfin tout quoi. Des informations personnelles, peut-être même confidentielles, du jour au lendemain ignorées et passées dans l’oubli, dans le passé. IMG_4952IMG_4628IMG_4941IMG_4619 Nous sommes finalement arrivés au cinquième et dernier étage, un peu dépités par l’ampleur du désastre que l’on a pu voir. Rien d’intact, nous ne nous attendions pas à un tel choc.  Au passage, la vue des chambre donnant sur la vallée est superbe. Direction la maison isolée puis dans le reste du complexe qui ne semble pas être « médical ».

Une maison solitaire

La maison est située en hauteur du site, accessible via des escaliers nichés dans les arbres. Isolée, elle est peu visible du bas du site. Probablement l’ancien habitat du chef de cet établissement ? Qui sait. C’est une petite maison de deux étages, mais tout est vide à l’intérieur. Saccagée ? Non. Juste vidée, et à peine taguée. Elle est froide, et semble inhabitée depuis bien plus longtemps que la clinique même. IMG_4672 IMG_4692 IMG_4698

Habitations & utilitaires

Voici comment je pourrais résumer cette deuxième partie du complexe de la clinique. Les deux premiers bâtiments accolés ne sont qu’une série de petites pièces, reliées par d’interminables couloirs, et l’on s’y perd facilement. Nous entrons par le garage, qui est une grande pièce sombre avec quelques puits de lumières qui créent une atmosphère que j’aime beaucoup. Abandonné au milieu, un vieil appareil pour laver le sol, ainsi qu’une bobine de film ! IMG_4706 Au bout de ce garage se trouve un atelier, vraisemblablement où ils réparaient des véhicules, changeaient les pneus, faisaient le plein d’essence… les huiles et produits jonchent encore le sol, à proximité d’une vieille pompe Elf. Étrange pour une clinique. IMG_4748IMG_4747 Une fois dedans, ce sont des pièces très diverses qui se découvrent à moi : lavoir pour la draperie, atelier couture et créatif, salons, puis un ensemble de pièces réservées à l’administration et de chambres. Des chambres un peu comme les 9m² étudiants des cités universitaires. Parfois vides, parfois encore avec leur lit et meubles, certaines ressembles à de gros débarras d’affaires. IMG_4785IMG_4893IMG_4843IMG_4769   On peut imaginer en pérégrinant dans ces pièces toute la vie et l’animation qui pouvait y régner, toutes les activités qui pouvaient s’y dérouler, et tous les moments de tristesse aussi. L’escalier principal permet de monter jusqu’au grenier, où règne une chaleur importante et une odeur particulière. L’obscurité est présente par endroits, et la lumière qui y pénètre intense. En fouillant là dans de vieilles archives, nous sommes même tombé sur un Journal des admissions datant de 1929.. . ! IMG_4855 Cette deuxième partie du complexe est en bien meilleur état que la première en ce qui concerne les dégradations, mais on sent le vécu de certaines choses, des murs complètement moisis, délabrés… Il est difficile de retracer clairement l’histoire de ce lieu, et la façon dont il a été abandonné. Au détour d’une pièce, je tombe aussi sur des objets appartenant à un ancien photographe : quelques magazines Chasseur d’images  de 1980, et de vieilles pellicules noir et blanc Kodak TriX Pan. IMG_4904Pour terminer cette visite, le dernier bâtiment, un immeuble assez classique comportant des appartements d’environ 20 à 40 mètres carrés. Eux aussi, presque tous vidés. Dans une pièce je tombe sur du café moulu et des banderoles syndicales disant « Non à la délocalisation », le quartier général de la dernière lutte ayant essayé de faire survivre cette clinique d’autrefois…

IMG_5040

Annexes

La plupart des photos ont été réalisées au Samyang 14mm f2.8, objectif que j’ai acquis spécialement pour mes sorties Urbex. Et il joue son rôle à merveille !

Je vous invite aussi à jeter un oeil à un article de blog montrant la clinique avant d’être vandalisée.

  • dominique collilieux

    Je suis une ex-employée de la clinique et quelle ne fut pas ma surprise de voir deux de mes photos. Fermeture crève-coeur le 30/09/2011.
    Voir ces dégradations ne me révolte même plus.

    [EDIT 17/01/2014 : Commentaire modéré pour enlever le nom de la clinique]

  • xxx

    Donner le nom exact du centre ne fera que précipiter sa dégradation malheureusement…

    • Je me demande de toutes façons s’il pourrait l’être encore plus 🙁

  • virgil

    Pourrais je avoir les coordonnées de cette clinique par mail car je me lance aussi dans l’urbex.
    Merci.

  • auré

    Ses vraiment des trous du cul se qui case tout rien dans la tête

  • Bougard

    Un projet d’assoc est à l’étude.

    Permettre à des sans-abris d’y loger et en compensation assurer la pérennité du site.

  • Alex

    J’ai eu l’occasion de voir des lieux magnifique avec aucune casse et c’est tellement magnifique. C’est important de préservé ces lieux et leur histoire. Ça me rend folle de voir des bâtiments dans des états catastrophique juste parce que certaine personne trouve ça drôle. En tout cas cette clinique malgré beaucoup de casse garde son charme

  • eide

    J’ai connu la clinique autrefois en tant qu étudiante. Ça me révolte de voir les dégradations, certes, mais également de voir le non professionnalisme de certains. Qui aimerait que sa radio, un courrier médical ou autre document soit laisse au sol oubliant le secret professionnel qui régit notre profession !!!
    A mon sens, ce lieu aurait pu être parfaitement réhabilite pour une activité !!! Je ne vise pas uniquement l ancien groupe hospitalier mais le fonctionnement de l organisation française qui n’ait pas capable de saisir ce type d’opportunité en terme de rehabilitation de locaux !!!! J’ai honte, de beaux locaux, un investissement important des hommes et femmes qui y ont travaille, une mémoire, une âme …. Triste fin 🙁

    • Ash

      La Clinique du Diable, le Sanatorium  » What Else « , le Sanatorium  » AAA « , elle à plusieurs noms. C’est une véritable friche à ce jour …

  • Ash

    Ils ont arrachés les métaux de partout depuis, bref comme d’hab

  • Dargoll

    J’y suis allé aujourd’hui .. Tout est détruit . Plus rien d’intact, les idiots ont arrachés tous les métaux possibles, câbles électriques etc ..

    Vraiment dommage .. J’étais triste pour ce lieu

    • Brice Ambrosiak

      Je vois qu’on a ressenti la même chose !

      • Dargoll

        Exact .. Je vais tenter la clinique du coiffeur pour voir si cela reste convenable ou non 🙁

  • Kevin Cullmann

    Bonjour
    Comment allez la bas ? Auriez vous s’il vous plait une adresse ?

    Je suis fan.

    • Brice Ambrosiak

      Salut Kevin, contactez-moi en MP.
      Cordialement.

  • Empire Crystal

    Sa m’arrache le cœur en voyant les photos avant et après . Je vois pas comment ont peut laisser un si jolie lieu se dégrader au fil des temps…

  • Ian Aeschbach

    Bonjour je débute en Urbex et je voudrais savoir SVP si il y airait moyen d’obtenir l’adresse de ce lieu qui m’intéresse énormément 🙂

  • Black chelou

    En an ils l’ont complètements bousillés

    http://explorationurbaine.com/la-clinique-du-diable/

  • Jetedirai pasmonnom

    Visiter aujourd’hui pour la 3ème fois c’est de pire en pire même es vitraux de la chapelle on été détruit c’est triste lus aucun respect. Il y a même des croix à l’envers et des 666 tager.

  • Jetedirai pasmonnom
  • Fred

    J’y suis allé il y a quelques jours, l’endroit est plus que saccagé mais ca reste une exploration sympa. Voici une video de l’état actuel de la clinique https://www.youtube.com/watch?v=CAhyvcfsMz4

  • Fred

    J’y suis allé il y a quelques jours, l’endroit est plus que saccagé mais ca reste une exploration sympa. Voici une video de l’état actuel de la clinique https://www.youtube.com/watch?v=g_Aj-T0JxiA

  • Marine Schmitt

    Voici un fichier qui va vous faire dressée les poils !!un amie proche ma affirmer que son frère étant allez dans cette endroit c’est fait prendre en photo position assise … voilà comment la photo à apparu . C’est choquant . Je vais y allée dans deux semaine après minuit avec caméra . Enregistreur pour les pve . J’espère que mon enquête portera ces fruits voilà la photo : https://uploads.disquscdn.com/images/9d3054c79b4cb7d3ee9ff7595ed082307463a896dded96d5df08aae709413420.jpg

    • Marine Schmitt

      Image non truquer Je tiens à l »affirmer . C’est une preuve que cette endroit est belle et bien hanter

  • Marine Schmitt

    Merci !!

Les commentaires sont clos.